Catégories
Conseil Podcast

Conseil Podcast #01 : La ruralité

Vous ne savez plus quoi écouter ? Voilà quelques documentaires sonores disponibles sur vos applis et sur le web qui traitent des ruralités. En cherchant je me suis rendu compte (sans surprise) que la question agricole y occupe beaucoup de place. J’ai donc essayé de varier les thématiques, les perspectives et les formats. N’hésitez pas à m’en conseiller d’autres.

Avoir seize ans au XXIe siècle : la vie en deux roues

Un reportage de Morgane du Liège à Ozoir-la-Ferrière. Une belle plongée dans la vie rurale au travers d’une bande d’adolescentes adeptes de motos. Les bruits de moteur, les jantes à peindre, la mobilité, la mécanique. La fierté et la popularité devant le lycée. Cela parait incroyablement actuel et ça a été tourné il y a 15 ans !

Un portail à Laveissière, rencontre avec Odette dans le Cantal

Un moment suspendu dans mes paysages d’enfance. Un portail à peindre, un artiste avec un micro et Odette, modeste propriétaire du portail et de la maison derrière qui regarde et commente. Le son de la voix, les expressions, le paysage sonore, tout me replonge dans mes souvenirs. C’est une Expérience de Robert Milin qui fonctionne très bien pour moi et j’imagine pour d’autres.

Nénette parle patois

On retrouve la question de la langue dans ce bref documentaire de Cédric Calandraud pour Arte radio. Un conversation avec sa grand-mère pour évoquer la question des langues locales, de sa transmission, de son oubli, de sa poésie.

Poudreuse dans la Meuse

Énorme travail de Mehdi Ahoudig, multi-primé, qui vient bousculer tous les clichés en plaçant une histoire de stupéfiant à la campagne. La Meuse est le département le plus consommateur d’héroïne de France. Un fléau peu associé à la ruralité qui vient pourtant révéler la détresse d’une partie de la jeunesse rurale en pleine déshérence.

Ornain

Une fiction écrite par Fibre Tigre et largement inspiré par Poudreuse dans la Meuse. Le narrateur nous plonge dans un bourg rural de la Meuse. Un bourg pas tout à fait comme les autres car il a fait un choix un peu particulier pour regagner en dynamisme et combattre la morosité économique. Une stratégie payante… jusqu’à un certain point.

Mines d’uranium, le Limousin face à son passé

Une enquête diffusée en 2015 dans l’ancienne émission Sur les Docks mais qui me reste dans les oreilles depuis. Elle évoque un sujet trop peu connu sur la pollution à l’uranium dans de nombreuses campagnes françaises. Les anciennes mines exploités dans la seconde moitié du XXe siècle étant laissées à l’abandon. C’est signé d’Inés Léraud et Diphy Mariani.

Vie d’agricultrices

Comme souvent dans les médias, beaucoup des créations sonores qui s’intéressent à la ruralité aborde la question de l’agriculture. C’est le cas de deux chouettes podcasts diffusés l’un sur Arte Radio l’autre sur France Culture dans l’Expérience. Tous deux ont fait le choix de parler des agricultrices et éclairent avec finesse un monde plutôt perçu comme masculin.

Dans la Jeune Fille et la ferme d’Yves Deloison on suit Coralie, jeune agricultrice dans son projet de reprendre la ferme paternelle. L’énergie, la tension, la joie, le sexisme, qui traversent cette aventure en fond une épopée moderne riche d’enseignements. Les paysages sonores sont très beaux et Coralie très attachante.

Pour L’expérience, Sophia Marchesin, a suivi dans Champs Libre une jeune maraîchère, sa mère et sa grand-mère qui vivent dans la même exploitation. Avec différentes méthodes, différentes perspectives, beaucoup de complicité. Ici aussi on a les bruits de la nature, des machines agricoles, les aboiements des chiens, les doutes et l’accent rocailleux qui, moi, me rappelle d’où je viens.
« Y en a assez qui se dorlotent, il faut regarder les feux de l’amour, mais n’importe quoi ! N’importe quoi ! C’est pas mon truc ça. Il faut vivre quand c’est l’heure. »

Terre de feu

Une petite pastille sonore d’un troupeau de moutons en Terre-de-Feu, au bout du bout du continent américain. On y entend le vent, les oiseaux, les petites fermes aux portes qui grincent et les cris des bergers. C’est signé Félix Blume.

Reprendre le maquis

Tout au bout du bout, il y a aussi le maquis Corse où retournent Norah Benarrosh-Orsoni et son père. Une maison familiale, des histoires qui se passent (ou pas) de générations en générations, la nature qui pépie derrière. Et puis les grandes histoires, coloniales, républicaines, qui percutent les terres isolées au milieu des ronces et des sources.

Massacre à la tronçonneuse

Des témoignages édifiants recueillis par Clément Baudet sur le pillage d’arbres dans certaines campagnes françaises. Ça brise le cœur de voir des bois entiers être rasés. Comme le dit une participante : « c’est pas possible ! On ne vole pas une forêt ! » Et pourtant si. La campagne comme terre de prédation.

Ouh Ouh au loup

C’est tout, c’est le titre. On le doit à Olivier Minot. Si vous voulez entendre une belle imitation (complexe et inattendue) du cri du loup, allumez le poste. Une plongée au cœur de cet épineux problème qu’est le retour du loup dans nos campagnes (on pourrait y voir une métaphore à double fond mais on ne parle que de l’animal).

Dans nos campagnes, où sont les personnes queer ?

Le sujet me paraît particulièrement important. La question queer est souvent associée à la ville et elle est tout à fait invisibilisée dans les campagnes. Entendre des personnes qui sont dans les luttes queers dans les ruralités est à la fois très rare et nécessaire. Pour preuve, Fanch interviewé ici, remet en cause quelques préjugés sur les ruraux, sur les queers, et sur les queers ruraux.

Journal Breton 1 et 2

C’est le classique ! Une série qui commence comme une découverte du monde breton et de ses paysans. On avance avec Inès Léraud vers les turpitudes les plus pesantes et menaçantes de l’agro-industrie locale. Plus on avance dans la saison un plus on s’interroge, plus on s’enfonce dans la saison 2 plus on a des frissons. Un magnifique travail d’enquête sonore au cœur de la ruralité.

La Vanoise, un parc national pour qui ?

Une série d’une grande originalité car elle aborde la question des espaces protégés, au travers de l’histoire d’un parc au fin fond de la Savoie, celui de la Vanoise. C’est une idée et un projet de Myriam Prévost et c’est réalisé par Annabelle Brouard. On y comprend en quoi l’espace rural est politique, entre conservation et volonté de développement économique, tension entre plan étatique et habitant.es, entre différentes représentations de ce qu’est la montagne et ce que l’on doit faire de la nature.

Médecine rurale dans le Cantal

C’est le moment autopromo. Mais je conserve une certaine tendresse pour ma toute première série pour LSD. L’idée était de parler d’un sujet qui nous concernent toutes et tous (la santé) à partir d’un territoire rural : le Cantal. On y suit autant l’infirmier de campagne qui fait sa tournée matinale qu’une nuit aux urgences d’Aurillac, en passant par le quotidien de personnes atteintes de maladies psychiques dans un ESAT ou de l’imaginaire des guérisseurs très présents dans ma région d’origine.

Sur la Route de l’hyper ruralité en Auvergne

Et pour la route un petit dernier qui m’avait beaucoup marqué à l’époque tant je n’entendais pas souvent traiter ces sujets dans les médias. C’était dans feu l’émission Sur la Route de Julie Gacon sur France culture. On y parlait hyper ruralité tant autour d’un plateau d’invité que de reportages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.