Catégories
Radio

Documentaire Radio – Édouard Glissant (1928-2011), poète d’un monde à venir

Un documentaire radiophonique diffusé le 12 décembre 2020 sur France Culture

Édouard Glissant est un poète, avant tout. Mais il est aussi romancier, philosophe, essayiste, dramaturge, militant anticolonialiste. Son œuvre foisonnante traverse le XXe siècle pour nous aider à comprendre notre présent et ses incertitudes.

Édouard Glissant est ancré dans le réel martiniquais. Il déploie sa pensée à partir des paysages de son île natale dans lesquels il saisit les traces de l’histoire raturée par les colonisateurs et les esclavagistes. Comme il le dit dans sa thèse, monumentale, Le Discours antillais, publiée en 1981 :

« C’est parce que les réalités politiques et sociales de la Martinique sont occultées de toutes les manières possibles qu’il m’a paru indispensable de porter le regard sur nous-mêmes d’abord, sur ce qui a grossi en nous d’indicible ou d’irrepérable. Cette vision est une poétique. »

À partir de ce lieu singulier, ce chaudron antillais, Édouard Glissant réfléchit le Tout-monde, ce monde qui est le nôtre et dans lequel toutes les cultures et les langues sont mises en relation, s’influencent, se transforment. Comme Frantz Fanon, il appartient à une génération des poètes engagés qui poursuivent, développent et dépassent l’œuvre politique et poétique d’Aimé Césaire.

Tout au long de son œuvre riche et foisonnante, Édouard Glissant déploie et redéfinit sans cesse ses poécepts, ces concepts poétiques et philosophiques qui nous aident à penser notre histoire et ce qui nous entoure : Digenèse, Trace, Créolisation, Identité-Rhizome, Relation, Divers, Tout-Monde, Tremblement, droit à l’opacité et pensée archipélique… Son langage est singulier, à la fois exploration poétique et acte politique d’émancipation face au double danger de la domination coloniale et de celle d’un repli nationaliste.

Édouard Glissant participe activement à la lutte anticoloniale dans les années 1950, notamment en créant le Front Antillo-Guyanais pour l’Autonomie. En 1967, il crée à la Martinique l’Institut Martiniquais d’Études, un lycée privé promouvant un enseignement ancré dans l’histoire et la géographie antillaise et caribéenne, lieu également de foisonnement intellectuel et politique. En 1981, il prend la direction du courrier de l’UNESCO avant d’être nommé professeur en 1988 à l’université américaine de Bâton Rouge puis à l’université de New york. En parallèle, il prend la présidence du parlement des écrivains et nourri un échange fécond à son ami Felix Guattari. Dans les années 2000, il écrit plusieurs manifestes, notamment avec l’écrivain Patrick Chamoiseau, pour appeler à une politique écologique globale à la Martinique (2000), pour un centre national pour la mémoire des esclavages et de leurs abolitions (2006), contre le ministère de l’identité nationale (2007), pour contextualiser l’élection de Barack Obama aux États-Unis (2008), en soutien au mouvement social antillais (2009).

La puissance de son œuvre littéraire et sa renommée internationale le mènent aux portes du prix Nobel de littérature et lui procure nombre de reconnaissances académiques dans le monde entier. Pourtant, 10 ans après sa mort, son absence est criante en France. Trop peu

de ses livres sont lus en dehors des cercles universitaires et peu sont édités en format de poches.

La poétique d’Edouard Glissant nous parle à nous, enfants du XXIe siècle, mais il nous reste encore à l’entendre.

Avec : Patrick Chamoiseau, écrivain et compagnon de route d’Édouard Glissant ; Juliette Eloi-Blezès, professeure de littérature à l’Institut Martiniquais d’Étude ; Edwy Plenel, journaliste et ami d’Édouard Glissant et Sylvie Séma-Glissant, directrice de l’Institut du Tout-Monde et femme d’Édouard Glissant

Couverture de l'essai traité du tout-monde
Le traité du Tout-Monde publié en 1997

Émission : Toute Une Vie

Réalisation : Somany Na

Prise de son : Bernard Lagnel, Valérie Lavallart, Yann Fressy et Nacer Moussaoui

Mixage : Éric Boisset

Documentation : Béatrice James

Archive INA : Véronique Jolivet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.